Loi de transition énergétique : L'impulsion politique doit maintenant se concrétiser !

Publié le 31/07/2015 à 11H08
Mercredi 22 juillet 2015, l’Assemblée Nationale a adopté la version définitive de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Pour la CFDT, les objectifs définis dans cette loi sont ambitieux : division par deux des consommations d’énergie finale, division par quatre des émissions de gaz à effet de serre en 2050, objectifs intermédiaires de rééquilibrage du mix énergétique vers les énergies renouvelables, dans toute leur diversité. Néanmoins, la CFDT ne partage pas l’objectif de réduction de la part du nucléaire à 50% d’ici à 2025. Si le mix électrique doit être rééquilibré, la CFDT pense que cet objectif est irréaliste.

L’atteinte des objectifs de cette loi passera par des mesures fortes telles que la rénovation thermique des logements, la promotion des mobilités propres, l’obligation de plans de déplacements pour les entreprises de plus de 100 salariés, ou encore la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Mais d’autres mesures doivent dès aujourd’hui se concrétiser. Pour la CFDT priorité doit être donnée à l’anticipation des transitions professionnelles induites par la transition énergétique, grâce à un dialogue social de qualité à tous les niveaux : filières, branches, entreprises.

De plus, la définition d’une Stratégie Nationale Bas Carbone déclinée par secteurs et par territoires, ainsi que de la Planification Pluriannuelle de l’Energie restent à finaliser. La CFDT souhaite qu’ils soient mis en place le plus rapidement possible.