Hopital militaire Robert Picqué : les civils ont le masque

Publié le 15/07/2014 à 14H55
Le 26 juin 2014, lors d'une passation de commandement qui avait lieu à l'Hôpital Robert Picqué de Bordeaux, les personnels civils de l'établissement ont tenu à montrer leurs craintes quant au futur de leur statut, en arborant des masques blancs ornés d'un point d'interrogation.

La cérémonie militaire à été l'occasion pour le personnel civil de montrer, à sa manière, la colère face aux questions en suspend concernant le projet de fusion avec la fondation BAGATELLE (établissement Privé Protestant).


L'impact de l'image des agents portant un masque blanc sur le visage, à été plus fort qu'un "feu de palette"...
L’atmosphère était chargé "d'électricité ...amère"...

Une action de plus pour ne pas lâcher le morceau face aux prochaines discussions.

La presse n'étant pas convié "officiellement", mais en lien avec l'URI Aquitaine, le syndicat aquitain de la Défense a contacté 2 médias locaux pour les inciter à suivre l'opération.
Le journal local Sud-Ouest à couvert l'évènement, et à été surpris d'une telle mise en scène dans une cérémonie militaire !

http://www.sudouest.fr/2014/06/06/villenave-d-ornon-les-agents-civils-de-l-hopital-robert-picque-manifestent-1577863-2780.php