Congrès Interco 40 : élections 2014 en vue

Publié le 30/10/2013 à 17H34
Le 15 octobre 2013, s'est tenu à la Maison des communes de Mont de Marsan, le congrès d'interco Landes. Quelque 55 participants issus du Conseil Général, CCAS, Syndicats intercommunaux, OPHLM, Direction Territoriale de l'ARS, collectivités locales...d'Aire/Adour, Mont de Marsan, Hagetmau, Seignosse, Dax...s'y sont retrouvés.

C'est en début de matinée que Nicole Menguy, Secrétaire Générale sortante, a tenu à préciser : « Faire du syndicalisme, à l'heure actuelle, est une prise de risque conséquente ; nous devons développer notre aide juridique car les collectivités nous poussent de plus en plus dans nos retranchements. Malgré tout, dans notre action syndicale, c'est la négociation qui prévaut mais nous ne nous interdisons pas l'action juridique. »

Les rapports se durcissent, c'est la constat malheureux fait par les équipes. Les collectivités ne semblent pas prêtes à s'engager sur tout un tas de sujets, comme par exemple la signature de protocole de fonctionnement avec les sections syndicales (locaux, informatique, détachements...) ; ce n'est pas dans leur culture.

 

Marie-Odile Esch, Secrétaire Générale de la Fédération Interco était de l'évènement : « les repères d'hier s'effritent dangereusement et ceux de demain sont encore à construire. Ce n'est pas en pleurant avec les gens qu'on les aide. C'est en les écoutant, en les poussant à être acteur, à garder la tête haute (…) Faire des propositions, négocier, s'engager sur la qualité de vie au travail, dans le logement social, dans l'assurance de garanties collectives, voilà notre Cfdt. Arrêtons de regarder dans le rétroviseur ! »

Compliqué mais tellement palpitant !

Notons aussi la présence des représentants Interco de tous les autres territoires aquitains (Dordogne, Lot-et-Garonne, Gironde, Pyrénées-Atlantiques), de Marc Besnault (Sec. Gén. Cfdt Aquitaine) et de Monique Betat (Sec.Gén. Cfdt Landes).

 

L'après-midi, le très sensible sujet de l'harmonisation des systèmes de retraite s'est invité au débat. Beaucoup de gens dans l'opinion publique opposent toujours Public/Privé, sans en maitriser les méandres (25 meilleures années pour les uns, 6 derniers mois pour les autres, non prise en compte des primes, gel du point d'indice...).

Au final, les fonctionnaires risquent bien d'être les parents pauvres de cette réforme.

Au cours des interventions, une demande est faite pour bénéficier des détails de la réforme systémique proposée par la confédération, afin de se l'approprier, de mieux la comprendre, de l'expliquer à ses collègues.


Les élections Fonctions Publiques de 2014 approchent. La résolution interco 40 en a pris la pleine mesure, en fixant comme premier Axe une augmentation de l'audience Cfdt.

Pour ce faire, il sera primordial de bâtir des revendications au plus près des adhérents, en lien avec le terrain. Il faudra également veiller à développer le travail avec les réseaux Cfdt.

Lutte contre le mal-être au travail, contre la précarité, évolutions des grilles indemnitaires, prise en compte des temps de trajet, suivi et encadrement des sections...tous les outils doivent être au service de ces objectifs : les intranets, les réseaux sociaux, nos blogs, les réunions de sections.

 

On ne vous donnera pas les taux de vote favorables qu'ont obtenu le Bilan d'activité, le quitus financier et la résolution d'avenir, « ce serait indécent ! »...

Enfin, comment passer sous silence le départ de Philippe Laporte (standing ovation), militant emblématique, qui passe la main et promet de ne pas perdre le chemin du syndicat...(NDLR : dans un si grand département !).