Arkéma Lacq-Mourenx (64) : agression du délégué syndical

Publié le 17/03/2010 à 00H00
Les évènements se sont produits le 19 janvier 2010, sur le trajet de retour à son domicile. Il a été arrêté, molesté, injurié et menacé, lui et sa famille, par 2 individus cagoulés.
Arkéma Lacq-Mourenx (64) : agression du délégué syndical
Arkéma Lacq-Mourenx (64) : agression du délégué syndical
Les évènements se sont produits le 19 janvier 2010, sur le trajet de retour à son domicile. Il a été arrêté, molesté, injurié et menacé, lui et sa famille, par 2 individus cagoulés.

Il s'agit d'une attaque en règle de son mandat syndical et cela fait suite à un conflit social de plusieurs jours sur le site de Lacq-Mourenx. Pour précision, après 2 jours de grève, le personnel à la journée a obtenu 45 €, comme les postés la semaine précédente, et cela grâce à l'engagement de la CFDT et de son équipe. Ce qui portait la revalorisation salariale a 95 euros pour l'ensemble du personnel !

Notre camarade et sa famille vont  bien et ont pris quelques jours de repos.

Une plainte contre X a été déposé auprès de la gendarmerie après constatation médicale.

Le syndicat CFDT Chimie Energie Adour Pyrénées n'en restera pas là et  poursuivra l'affaire en justice, avec constitution de  partie civile.

Un courrier va être envoyé au procureur de la République pour tenter de faire aboutir cette affaire. La CFDT ira jusqu'au bout pour que les coupables soient interpellés et que la justice soit rendue.

Ces pratique mafieuses et terroristes doivent cesser !

L'ensemble des syndicats de la fédération Chimie Energie  a apporté son soutien à la famille.

La Fédération a également envoyé un courrier au PDG d'Arkéma, sur sa responsabilité dans la qualité du dialogue social instauré dans l'entreprise, ainsi qu'aux autres organisations syndicales de la branche professionnelle de la Chimie pour information.