Elections dans les Très petites entreprises, la CFDT reste deuxième

Publié le 06/02/2017 à 17H07
Retrouver la déclaration de la Commission exécutive de la CFDT suite aux résutlats des élections de représentativité dans les TPE. La CFDT Aquitaine tient également à remercier tous ses militant(e)s / adhérent(e)s pour leur contribution et leur bonne humeur. Une pensée particulière pour les salarié(e)s qui nous ont fait confiance lors de ce scrutin.

Les résultats des élections dans les Très petites entreprises maintiennent la CFDT en seconde position et réduisent l’écart avec la CGT à 31 164 voix (contre 47 334 voix en 2012).

Il est difficile de tirer un enseignement général de ces résultats, mais on peut y voir un recul  des trois plus grandes organisations syndicales, qui méritera d'être analysé.

Ces élections ont malheureusement souffert du report de la période de vote et de l’envoi tardif du matériel. Mais ce taux est aussi la confirmation que ce type de scrutin, où les salariés votent sur sigle, n’est plus viable.

La méconnaissance du syndicalisme dans les Très petites entreprises doit également poser question. Même si pour la CFDT, la campagne de proximité qu’elle a menée a été positive : sur le terrain, les salariés ont réservé un bon accueil aux militants de la CFDT et ont montré un véritable intérêt pour les informations concrètes sur leurs droits que les militants ont pu leur apporter. Cela s’est traduit par une augmentation significative des adhésions.

Le résultat de cette élection engage plus fortement la CFDT à poursuivre sa stratégie de proximité auprès des salariés des Très petites entreprises.

La CFDT s’appuiera sur les acquis de cette campagne pour continuer à être utile à ces salariés en allant à leur contact, en défendant leurs droits mais aussi en accompagnant ses élus des Commission paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI), afin d’améliorer la vie au travail des salariés des Très petites entreprises.

En effet, plus que jamais, c’est auprès des salariés, dans leur réalité de travail, que le syndicalisme doit s’ancrer. C’est ce que la CFDT s’efforce de faire au quotidien.

Les résultats de cette élection s’agrègeront aux résultats des différentes élections professionnelles et contribueront à mesurer la représentativité globale, dont les résultats seront connus le 31 mars 2017.