Le Limousin en ordre de marche

Publié le 03/10/2012
Dans cette "petite région", le dynamisme et l'envie des militants ont permis un véritable investissement dans les chantiers de l'AG.

Marie-Andrée Seguin ne tarit pas d’éloges en ce qui concerne le travail collectif accompli par l’Uri Limousin ces deux dernières années : « Ils sont en ordre de marche et largement investis dans les chantiers de l’AG ! » Dans ce bastion historique de la CGT, deux sujets reviennent dans les interventions des syndicats : les moyens (financiers et en temps syndical) et les rapports entre pro et interpro, « sans que cela remette en cause le dynamisme et l’envie des militants », se félicite la secrétaire nationale.

Dans des conditions difficiles – aucun membre de la CE régionale n’est permanent, y compris Éric Brunie, le secrétaire général –, l’Uri met le paquet sur le développement en relançant notamment des journées de permanence. Les premiers résultats ne se sont pas fait attendre en termes d’adhésions et de victoires électorales. Comme le dit Marie-Andrée : « Éric est à la tête d’une petite région, sans que ce terme soit péjoratif, qui s’est parfaitement intégrée dans la dynamique confédérale selon ses moyens, voire plus. »